Chargement

Biographie

YSN est née et a grandi à Séoul dans une famille captivée par la voix ; son père est chef de chœur et sa mère est actrice de musique. Elle apprend le piano dans son enfance mais passe la plupart de son temps à ses études générales jusqu'à ce qu'elle obtienne son diplôme en littérature à l'Université de Konkuk en 1992.

L'année suivante, elle est invitée par l'Orchestre symphonique de Corée pour chanter des évangiles. Suite à cette expérience, elle a été remarquée et engagée dans des comédies musicales. Ses apparitions sont récompensées et de nouvelles opportunités l'amènent à faire des choix : une carrière s'ouvre à elle mais elle n'est pas convaincue d'être sur la bonne voie. Elle décide finalement de retourner à l'école pour étudier la musique et le chant.

Francophile, amateur de chanson, elle s'installe à Paris à l'automne 1995. Elle s'inscrit à l'Institut National de Musique de Beauvais, au Conservatoire de Nadia et Lili Boulanger et au CIM, école de jazz et de musique actuelle. C'est dans cette école que se produit l'épiphanie.

Vers l'an 2000, elle fait ses premières tournées et collectionne les prix lors de concours, festivals comme La Défense ou Jazz à Juan. Début d'une longue liste de distinctions, marquée par une décoration de l'insigne de Chevalier des Arts et des Lettres décerné par le Ministère de la Culture français en 2009 et aussi le Prix Sejong de la Culture décerné par le gouvernement coréen en 2013.

Depuis 2007, YSN se produit en duo avec le guitariste Ulf Wakenius. En 2011, ils ont été rejoints par l'accordéoniste Vicent Peirani et le contrebassiste Simon Tailleu. En duo et quatuor, entre Paris et Séoul, elle couvre les festivals : Montréal, Marciac, Monterey, Java ou Montreux qui lui confiera également la présidence du jury du Concours Voix 2013. Quelques semaines avant d'être nommée ambassadrice de bonne volonté de la Corée du Sud pour la Journée internationale du jazz de l'UNESCO.

Pendant 6 saisons complètes, sa voix et sa personnalité ont marqué et touché les cœurs du monde entier. Environ 500 concerts entre 2009 et 2015, la plupart à guichets fermés, 3 albums et 2 disques d'or en France et en Allemagne (Same girl & Lento, ACT). Pendant tout ce temps, elle a reçu de nombreuses distinctions de ses pairs (Académie du Jazz en France, Echo Jazz en Allemagne, Korean Music Award en Corée) et a participé à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d'hiver 2014.

Le Théâtre national de Corée lui confie la direction artistique de l'édition 2015 du festival de musique traditionnelle coréenne Yeowoorak.


Videos

février 2020

Youn Sun Nah
Immersion
Carré Belle-Feuille
06/02/2020
Youn Sun Nah
Immersion
Centre Culturel Jean Gagnant
07/02/2020
Youn Sun Nah
Immersion
L'Astrada
08/02/2020