Skip to content

Robert Glasper

Né à Houston (Texas) le 5 avril 1978, Robert Glasper est formé au piano par sa mère, une chanteuse de gospel douée pour les claviers. À l’adolescence, il fait le choix de poursuivre ses études dans une école spécialisée dans le spectacle, la Elkins High School. Son diplôme en poche, il file vers la Grosse Pomme où l’attend un cursus à la New School University of Music située en plein coeur de Manhattan.

Pendant cette période, Robert Glasper se fait quelques amis dans les milieux jazz. Il se produit ainsi aux côtés du bassiste Christian McBride et du saxophoniste Kenny Garrett. L’application dont il fait preuve dans cette discipline ne l’empêche pas de succomber aux délices du rap, un péché mignon qu’il cultive depuis l’adolescence et le conduit à construire des ponts entre les deux univers. Sa rencontre avec le rappeur Bilal l’aide à se faire un nom et débouche sur toute une série de collaborations avec les plus grandes pointures du genre. « Rob G », comme on le surnomme, cachetonne pour Q-Tip, Meshell Ndegeocello, J Dilla, Erykah Badu, Jay-Z, Maxwell ou Kanye West (Late Registration), ce dont il est très fier.

Engagé par le label Fresh Sound New Talent, il signe en 2004 un premier album "Mood", faisant honneur à son idole Herbie Hancock (dont il reprend « Maiden Voyage ») et développant des thèmes originaux en compagnie des saxophonistes ténor John Ellis et Marcus Strickland, du bassiste Bob Hurst et du batteur Damion Reid. Recherché pour son toucher dans les studios new-yorkais, Robert Glasper partage sa dextérité avec Roy Hargrove, Carly Simon ou Mos Def. Fort de cette réputation, le légendaire label Blue Note ne tarde pas à l’engager et produire les albums "Canvas" en 2005 et "In My Element" en 2007. Cette opportunité offre au pianiste l’occasion de s’essayer au Fender Rhodes et d’inviter le chanteur soul Bilal.

ARTSCIENCE

Avec son groupe, Robert Glasper Experiment , il vient de sortir « ArtScience », un nouvel album sur lequel il nous offre la quintessence de son art. Mêlant tout ce que le jazz, le funk, la soul, le rock, le hip-hop, le blues, le disco, l’electro et la pop offrent de plus excitant, ce disque est le résultat d’une véritable collaboration. Chant, écriture, production… chacun des membres du groupe – le claviériste Robert Glasper, le saxophoniste Casey Benjamin, le bassiste Derrick Hodge et le batteur Mark Colenburg a en effet pleinement participé à la conception de cette œuvre profondément novatrice.

L’album "ArtScience", déjà disponible (Blue Note Records)