Skip to content

Dianne Reeves

Dianne Reeves est de retour en France pour une tournée à l’automne 2017 !

Oscillant entre la grande tradition des chanteuses de jazz (Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan) et la noble lignée des voix de la soul (Dinah Washington, Carmen McRae), Dianne Reeves - qui compte à son actif cinq Grammys dont trois récompensant la meilleure interprétation de jazz vocal - , est aujourd’hui unanimement reconnue comme l’une des vocalistes les plus influentes et charismatiques de la scène jazz actuelle.

Native de Détroit, berceau de la Motown, Dianne Reeves grandit entourée de musiciens (une mère trompettiste, un père chanteur, un oncle contrebassiste). Elle n’a que seize ans lorsque la légende de la trompette Clark Terry la remarque et devient son mentor. Son timbre chaleureux, subtil de puissance, associé à ses exceptionnelles qualités d’improvisation, lui permettent d’être la première chanteuse à accompagner la renaissance du label Blue Note avec lequel elle signe en 1987. Reeves a enregistré et s’est produite avec les plus grands noms du jazz, de Wynton Marsalis et son Lincoln Center Jazz Orchestra en passant par le légendaire Arif Mardin, - producteur d’Aretha Franklin ou Norah Jones - avec lequel elle a élaboré « A Little Moonlight », une collection intime de standards interprétée en compagnie de son trio. Son dernier album, « Beautiful Life » , produit par Terri Lyne Carrington et sur lequel ont participé Gregory porter, Robert Glasper, Lalah Hathaway et Esperanza Spalding, a remporté le Grammy du meilleur album de jazz vocal en 2015. La même année, elle a rendu hommage à l’immense saxophoniste Michael Brecker, disparu en 2007, aux côtés de Paul Simon, James Taylor et Bobby McFerrin au prestigieux Jazz at Lincoln Center.

Le style de Dianne Reeves ne se contente pas d’une évidente virtuosité vocale. Elle est avant tout une artiste au charisme rayonnant et c’est au contact des musiciens, du public, qu’elle embrase littéralement les plus grands standards (le mémorable « Love For Sale » capté au New Morning en 1997). Pour elle la scène est un espace sacré : « Je ne pense pas qu’il y ait un autre endroit où je sois aussi libre. Tout ce que je ressens, tout ce que je veux dire, je le fais sur scène », affirme-t-elle. Chacune des performances live de Dianne Reeves est la promesse d’une communion intense.