Skip to content

Accueil > Artistes > Dhafer Youssef : la rencontre du groove et du divin

Dhafer Youssef : la rencontre du groove et du divin

jeudi 19 janvier 2017

Trois ans après le sublime « Birds Requiem », Dhafer Youssef sera en tournée à partir de l’automne 2017 ainsi qu’au printemps 2018 pour présenter « Diwan of Beauty and Odd », un album qui juxtapose sonorités mystiques orientales et textures du jazz actuel.

Considéré aujourd’hui comme le joueur d’oud le plus inventif, Dhafer Youssef a réussi la prouesse de ramener cet instrument étranger à la scène jazz, pour le sortir de son rôle traditionnel en le confrontant à plusieurs genres. Dhafer Youssef a grandi a Téboulba, petit village de pêcheurs de l’est tunisien. Initié très jeune à la litanie coranique par son grand-père, il explore peu à peu le potentiel de sa voix, reproduisant des chants diffusés à la radio dans la cuisine de sa mère, expérimentant des vocalises au hammam du village. Intrigué par la voix de l’enfant, le muezzin du quartier l’encourage à enregistrer un appel à la prière. Entendre sa propre voix jaillir du haut du minaret est une expérience qui marquera Dhafer Youssef et inscrira la religion dans un rapport musical.

Musicien autodidacte, il trouve ses marques en Europe, à Paris, à Vienne, et creuse, au fil des rencontres et des collaborations (Dave Holland, Zakir Hussain, Paolo Fresu, Nils Peter Molvaer…), son propre sillon, à la croisée de la musique arabe, du jazz et de l’électro. En 2015, il se produit durant l’International Jazz Day à Paris, et joue en duo avec le maitre Herbie Hancock, ou encore Wayne Shorter, qui l’accompagnera au saxophone pour interpréter "Haystan Dance”.

L’incroyable parcours de Dhafer Youssef le ramène en 2016 à New York, ville où il a vécu plusieurs années à ses débuts, et qui occupe une place bien particulière dans son cœur et son imagination.  “Diwan Of Beauty And Odd” , son nouvel opus, a été enregistré dans le mythique studio new-yorkais Sear Sound. Dhafer s’y fait accompagner de la fine fleur du jazz new-yorkais, un quartet de haut vol composé d’Aaron Parks au piano, Ben Williams à la basse, Mark Guilliana a la batterie et Ambrose Akinmusire à la trompette.

Infatigable explorateur, Dhafer Youssef nous offre dans "Diwan Of Beauty And Odd" une dualité des plus séduisantes, celle du beau et de l’étrange. Avec sa capacité extraordinaire à transcender les genres et les frontières des mesures simples, il joue avec l’asymétrie des temps impairs pour nous livrer une musique intrigante par sa complexité, mais dont la beauté demeure accessible car universelle. Il livre ainsi un album à l’image de notre monde : complexe, construit sur des opposés complémentaires, et fondamentalement beau et poétique, même dans ses aspects les plus étranges. 

Avec cet album sorti le 16 septembre 2016, Dhafer Youssef s’affirme comme l’un des musiciens les plus innovants de la décennie.

En tournée : automne 2017 / printemps 2018.


Autres brèves